Steak ‘n Shake

Steak ‘n Shake

Steak ‘n Shake est une chaîne américaine créée par Gus Belt en février 1934 dans la ville de Normal, Illinois. Elle propose un service de restauration rapide à emporter et un service de repas assis dans la plus pure tradition des american-diners. La carte propose principalement des hamburgers «Premium» faits à la commande devant le client et des Milkshakes. L’enseigne Steak ‘n Shake compte aujourd’hui 628 restaurants dans le monde et sert 400 000 repas par jour.

« In Sight It Must Be Right »

Après 4 ans passés dans les Marines, Augustus Hamilton Belt, devient propriétaire de la station service et restaurant « Shell’s Chicken » dans la ville de Normal, Illinois. Comme beaucoup d’autres restaurants de la région, il propose du poulet frit et de la bière. Pour se faire une place, Gus Belt décide de changer le concept de son établissement; Avec le soutien de quelques amis et ses 300$ d’économies, il inaugure Steak n’ Shake en février 1934.

Se lancer dans le hamburger dans les années 30 est un pari risqué car, ce plat a toujours mauvaise réputation à cause du manque d’hygiène et de fraîcheur de la viande. Mais Gus Belt a des idées et le sens du spectacle. Pour calmer l’inquiétude de ses clients, il conçoit une cuisine rutilante et ouverte pour qu’ils puissent assister à la cuisson de leurs biftecks; Surtout, il installe une barrique au centre du restaurant sur laquelle il hache menu les morceaux de viandes en annonçant fièrement ce qui allait devenir son slogan : «In Sight It Must Be Right». Il développe la recette parfaite avec les meilleures pièces de boeuf disponible dans tout l’Illinois et associe avec justesse des morceaux maigres et gras; Enfin, pour attirer le chaland, Gus Belt place des multi-mixers en vitrine et fait du Milkshake sa spécialité.

Son commerce tourne à plein et pour satisfaire les demandes, le restaurateur achète la chaîne de restaurants « Goal Post » qu’il transforme en Steak N’ Shake. Les burgers de l’enseigne deviennent célèbres dans toute la région et pour accélérer son développement dans le Midwest, Gus Belt ouvre son enseigne à la franchise. A la fin des années 1930, des unités voient le jour à St-Louis, Indianapolis, Daytona Beach et Hot Springs.

Steak ‘n Shake change de mains

Au décès de Gus Belt en 1954, c’est sa femme, Edith, qui reprend la direction de l’entreprise. Elle poursuit l’expansion de l’enseigne qui passe de 24 à 51 restaurants en 1969, date à laquelle elle vend sa participation pour $17 millions à la société Longchamps qui la revends 2 ans plus tard à la Franklin Corporation. Sous la direction de Robert Cronin, Steak ‘n Shake commence à rationaliser la préparation des aliments pour réduire les coûts et mieux rivaliser avec les fast-foods comme McDonald’s et Wendy’s dont la popularité ne cesse de croître. Il mène un programme de développement agressif et double le nombre de restaurants avec un total de 130 unités en 1975.

Dans les années 1970, l’enseigne rencontre de nouvelles difficultés. Si elle adopte à son tour les Drive-Thrus, les fast-foods dominent désormais le marché de la restauration aux USA. Ils sont plus réactifs, rapides et moins chers que Steak ‘n Shake qui subit une vague de fermetures.

Le BOOM des années 80’ et 90’

En 1981, la Franklin Corporation vend la chaîne à Consolidated Products, dont le président, Ed Kelley est un vétéran de l’industrie alimentaire. Grâce à son sens aigu du marketing, il est à l’origine du renouveau de l’enseigne. C’est lui qui la fait passé dans l’ère moderne sans pour autant oublier ses fondamentaux comme le service à table qui est remis en avant.

En 1985, les menus sont scrutés à la loupe et les plats trop longs à préparer ou trop rarement commandés sont éliminés. La décoration de nombreux restaurants est revue pour coller au concept initial où prédominent le noir & blanc et la cuisine ouverte. A la fin des années 1980, la chaîne signe des profits records. Sous la direction de Consolidated, Steak ‘n Shake a doublé son nombre de restaurants à la fin des années 1990 et réalise un chiffre d’affaires de $19.7 million. Ed Kelley meurt en 2003, c’est la fin d’un cycle.

Après des années de pertes, la chaîne est vendue en 2008 à Biglari Holdings. L’homme d’affaires américain d’origine iranienne Sardar Biglari est également propriétaire de la chaîne de restauration américaine Western Sizzlin avec 110 restaurants. Il relance Steak ‘n Shake gràce à une politique agressive sur les prix et refonde la politique de développement en responsabilisant les franchisés.

Fun Fact : Le 7X7, un Monster Burger

Ajouté temporairement à son menu de fin de soirée en 2014, le 7X7 Burger inspire à la fois fantasme et dégoût. Le 7X7 Burger, c’est un monstre de 7 tranches de boeuf et 7 tranches de fromage pour 1 330 calories, 98 grammes de gras saturé et 4 500 mg de sodium. Le tout vendu pour 7,77 $.

Steak ‘n Shake en France

Steak ‘n Shake a été sollicité à plusieurs reprises pour venir s’implanter sur le territoire français mais a toujours refusé affirmant que les français n’étaient pas prêts pour apprécier leurs burgers premium. Il faut attendre 2011 et l’arrivée de Big Fernand pour que l’enseigne change d’avis. Leurs burgers Gourmets font un vrai carton et Steak ‘n Shake prépare son implantation en France et en Europe.

Avec l’ouverture de son restaurant à Cannes en 2014, elle devient le premier fast food américain positionné premium à venir en France (avant Five Guys!). Elle se développe d’abord en province avec une seconde unité à Marseille (2014), puis à Toulon, Caen et Calais (2016) puis Bordeaux et Anglet (2017). Il faut attendre 2018 pour voir l’enseigne entrer dans la capitale et se frotter directement à Big Fernand, King Marcel et Five Guys qui est arrivé entre temps.

La qualité proposée par Steak ‘n Shake lui permet de tutoyer la catégorie des premiums burgers. Le prix moyen du repas complet tourne autour de 14€ soit pratiquement deux fois plus cher que McDonald’s, Quick ou Burger King. Pour justifier ce tarif, l’enseigne propose un service à table soigné et des steaks de boeuf Made in France composés de 3 morceaux différents. Steak ‘n Shake mise également sur l’excellence de ses 13 Milkshakes réalisés à partir de glaces artisanales françaises

Sources

Article The Restaurant Investor(Eng) par Max Olson
Site officiel Steak ‘n Shake (Eng)
Site officiel Steak ‘n Shake (Fr)
Fiche Wikipedia Stake ‘n Shake (Eng)
Article What die-hard fans don’t even know about Steak ‘n Shake sur Mashed.com (Eng)
Article Steak n Shake rouvre la guerre du burger avec Five Guys et McDonald’s sur Challenges.fr

A Propos de The Hungry Burger